Sélection A

Sélection nationale haïtienne de football : Sébastien Migné est le nouveau sélectionneur  

Par James Bake

La sélection haïtienne de football est sur le point d’accueillir un nouveau sélectionneur, et les nouvelles ne sont pas encourageantes. En effet, la Fédération haïtienne de football (FHF) vient tout juste de nommer Sébastien Migné au poste de sélectionneur national, un choix controversé à bien des égards. Avec un parcours professionnel marqué par l’instabilité et une expérience principalement en tant qu’entraîneur adjoint, Migné soulève des interrogations légitimes quant à sa capacité à diriger efficacement l’équipe nationale haïtienne.
 
À 51 ans, Sébastien Migné est loin d’être un novice dans le monde du football, mais son palmarès laisse à désirer pour celui qui aspirerait à diriger une équipe nationale. Son passé d’entraîneur adjoint, bien que riche en diversité géographique, ne témoigne pas d’une réussite significative en tant que leader principal. De ses récentes affectations au Kenya, en Guinée équatoriale, au Congo et au Togo, Migné n’a pas laissé sa marque en tant qu’entraîneur en chef.

Son passage en Guinée équatoriale en tant qu’entraîneur en chef en 2019-2020 n’a pas été marqué par des résultats probants, et ses expériences précédentes avec le Kenya et le Congo n’ont pas non plus été couronnées de succès. Sa carrière semble être celle d’un pigeon voyageur, changeant de destination sans vraiment laisser un impact durable.

La décision de la FHF de nommer Migné comme sélectionneur national est source de préoccupation. Son manque d’expérience en tant que chef d’équipe pourrait compromettre les chances de l’équipe haïtienne de participer à la prochaine Coupe du Monde en 2026. De plus, le fait que d’autres candidats potentiels n’aient pas été révélés laisse planer des doutes quant à la transparence et à l’objectivité du processus de sélection.

En somme, l’annonce de la nomination de Sébastien Migné comme sélectionneur de l’équipe nationale haïtienne de football suscite des inquiétudes légitimes. Son passé d’entraîneur adjoint, son manque de succès en tant qu’entraîneur principal et l’opacité entourant le processus de sélection soulèvent des questions sur la capacité de la FHF à prendre des décisions judicieuses pour l’avenir du football haïtien. Il reste à voir si Migné sera en mesure de surmonter ces doutes et de prouver sa valeur maintenant qu’il est en poste, mais pour l’instant, le dossier reste à suivre avec une grande attention.

LIRE AUSSI

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page