Analyse

La sélection haïtienne féminine manquerait la trêve internationale du mois d’avril

La bande à Frédéric Gonçalves restera sans match amical international pour le mois d’avril, des occasions ratées par la FHF. Les dirigeants sont dépassés par les évènements.

La sélection haïtienne féminine senior restera muette pour cette trêve internationale, qui serait bénéfique pour les Grenadières dans le classement FIFA. Le moment pour que le sélectionneur essaie les nouvelles joueuses. Selon nos informations, 3 sélections avaient proposé des matchs amicaux avec Les Grenadières. Il s’agit du Venezuela, de l’Australie et de la Russie.

Les 2 parmi les autres conditions imposées par la Fédération australienne sont :Haïti doit accepter que le sélectionneur australien effectue autant  de changements qu’il souhaite.

– Le match Australie vs Haïti servira de préparation pour affronter le Mexique. Ces conditions étaient catégoriquement rejetées, en avançant la thèse que 2 ans après cela, Haïti a battu le Mexique 3-0. Ce n’est pas suffisant.

La sélection vénézuélienne : pour quelques responsables de la FHF, ils trouvent que l’équipe féminine du Venezuela est trop faible pour Haïti. Cependant, le Venezuela est 52e mondial dans le dernier classement FIFA et Haïti 53e. Les dirigeants FHF sont-ils des techniciens du foot professionnel ? Connaissent-ils toutes les joueuses de l’équipe vénézuélienne ?

La sélection haïtienne aurait pu affronter la sélection russe dans une double confrontation. Une occasion ratée puisque la FHF tâtonne avant de décider. La fédération russe prend l’équipe équatorienne à la place d’Haïti, puisque les dirigeants ne décident pas. Tout en avançant la thèse de prudence à cause de la dernière attaque terroriste perpétré sur la ville de Moscou.

Sur 3 possibilités, à quelques jours du début de la journée FIFA, la FHF n’arrive pas à saisir aucune d’entre elles. La sélection doit jouer pour trouver son automatisme. Pour avoir la cohésion, il faut jouer, mais les décideurs de la FHF ne semblent pas en mesure  d’aider les joueuses à peaufiner leur jeu pour une meilleure disposition.


En savoir plus sur SPI

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

LIRE AUSSI

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page