Analyse

Foot-sélection : Quand un commentateur mexicain terrasse la malédiction d’Haïti envers les Mexicains

 

Par John Sterlin CELESTIN

Trois buts à zéro, c’est le score humiliant qu’a pris les Mexicaines au BBVA Stadium de Monterrey face à la sélection haïtienne. Cette défaite a éliminé automatiquement les Nord-américaines de cette phase qualificative qui se dispute sur leur sol. Un commentateur mexicain a rappelé pour plus d’un que cette sortie mexicaine pour la prochaine coupe du monde par les Grenadières n’est pas une grande première dans l’histoire des deux sélections.

« Nous sommes déjà victime d’Haïti » voilà comment le commentateur a débuté cet extrait. Faisons un retour dans l’histoire. Pour la coupe du monde 1974 qui s’était tenue en Allemagne, le tournoi qualificatif pour la zone Concacaf s’est déroulée à Port-au-Prince. Six équipes issues du premier tour du tournoi se sont retrouvées dans la capitale d’Haïti pour un tournoi où les équipes ne se rencontrent qu’une fois. Haïti réalisa un parcours parfait sur les quatre premiers matchs avant de perdre le dernier match contre le Mexique. C’était sans conséquence puisque la qualification était déjà acquise vu des deux nuls et d’une défaite d’El Tri. « 1974 le tournoi a été acheté et c’était en Haïti et ils nous ont envoûtés et nous ne nous sommes pas qualifiés pour la coupe du monde 1974 » stipula le narrateur mexican. Haïti avait trouvé le billet en totalisant huit points, deux unités de plus que le Mexique.

Le commentateur a enchaîné : « 2008 nous n’avons pas qualifiés pour les JO de Pékin juste parce que nous n’avons pas battu Haïti (avec le score voulu) ». Renouons les idées de façon rapide. La sélection haïtienne tout comme la sélection mexicaine pouvait jouer leur qualification au dernier match. La victoire de 5 buts à zéro des Canadiens contre le Guatemala ont augmenté leur différence de but de façon positive, ce qui a obligé une victoire de cinq buts de différence de la sélection mexicaine contre les Grenadiers. Malgré d’autres buts collés dans le filet haïtien, dont trois dans les 21 dernières minutes, le score n’était pas avantageux pour les Mexicains. Auteur de plusieurs arrêts spectaculaires par Johny Placide dont un pénalty stoppé pour Villaluz ajoutés au but de Leonel Saint-Preux à la 62e minute, certe a donné une différence positive (+4) aux Mexicains mais l’objectif c’était d’une unité de plus. Avec le même nombre de points mais avec une meilleure différence, le Canada était qualifié au dépend du Mexique.

Et ce n’est pas tout ! Le Mexicain allait évoquer le vol de 2019. Pour lui, en cette année Haïti était supérieur pour aller en finale. « Le Mexique le vole dans le pénalty (transformé par Raul Jimenez) et nous nous sommes qualifiés pour la finale et avons battu les États-Unis 🇺🇸. Et à partir de là, le Mexique ne savait pas comment être champion de la coupe d’or donc nous avons déjà la malédiction des haïtiens » expliqua ce dernier. Un pénalty litigieux a été octroyé par l’arbitre qatari, Roman Al Jassim aux Nord-américains à la 109e minute de jeu conduisant à l’arrêt des Grenadiers en demi-finale.

Le plus récent, c’est ce qu’a eu lieu le jeudi 07 juillet 2022 au BBVA Stadium de Monterrey. Les Haïtiennes ont étrillé le Mexique sur le score de trois buts à zéro notamment avec un somptueux coup franc de la léogânaise, Sherly Jeudi. « Elles nous battent et nous n’allons pas nous qualifier pour Australie-Nouvelle-Zélande 2023. Nous avons perdu contre les deux des Caraïbes et aussi Haïti. Le Mexique a été de nouveau victime d’Haïti.

Le narrateur a ainsi conclut : « Haïti nous a déjà presque tous envoûtés et c’est pour ça qu’on ne va pas bien dans tous les tournois. » A titre de rappel, les coéquipiers d’ Emmanuel Sanon ont barré la route aux Mexicains en 1974. En 2008, les haïtiens juniors ont empêché au Mexique d’avoir le score désiré pour pouvoir s’accéder au JO de Pékin. La bande emmenée par Marc Colat a été défait par le Mexique mais c’était sur un pénalty sifflé injustement. Et en 2022, lea coéquipières de Nérilia Mondésir ont écrit l’histoire en terrassant le Mexique à domicile tout en les éliminant dans un match qualificatif pour la prochaine coupe du monde et pour les prochains Jeux olympiques (Paris 2024).


En savoir plus sur Sport Passion Info

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

LIRE AUSSI

Bouton retour en haut de la page