NATIONALES

Football: Coup d’œil sur Jean-Kevin Augustin, un binational non oublié

Par Mythsouka Jean-Philippe

Paris, le 16 juin 1997, a vu naître un talent exceptionnel dans le monde du football français, Jean-Kevin Augustin. D’origine haïtienne, le jeune attaquant a ébloui les terrains de diverses ligues européennes au fil des ans, malgré les obstacles que les blessures ont dressés sur son chemin.

Sa carrière a été marquée par des passages remarqués au sein de prestigieux clubs tels que le PSG, RB Leipzig, AS Monaco, Leeds United, et FC Nantes. Actuellement, Augustin défend les couleurs du FC Bâle, apportant son expérience et son flair offensif à l’équipe suisse.

Avec 209 matchs, 53 buts et 9 passes décisives à son actif, Augustin a prouvé sa capacité à faire la différence sur le terrain. Cependant, son parcours a été parsemé de défis en raison de multiples blessures qui ont entravé sa progression.

Pour la saison en cours, Augustin a disputé seulement 13 matchs, marquant trois buts cruciaux pour le FC Bâle. Malheureusement, depuis le 5 novembre 2023, il est écarté des terrains en raison d’une blessure à la cuisse survenue lors d’un affrontement face à Yverdon Sport FC.

Malgré ces revers, l’attention se tourne désormais vers l’avenir international d’Augustin. Sa contribution potentielle à l’équipe nationale haïtienne suscite l’espoir, surtout en vue de la prochaine campagne pour la Coupe du Monde de football. Son expérience, son instinct de buteur et sa détermination pourraient être des atouts majeurs pour hisser la sélection haïtienne vers de nouveaux sommets.

Les supporters et les amateurs de football haïtiens attendent avec impatience de voir Jean-Kevin Augustin retrouver la forme et briller sous les couleurs de sa patrie. Sa résilience face aux obstacles laisse entrevoir un chapitre prometteur pour ce talent haïtien qui aspire à la gloire sur la scène mondiale du football.


En savoir plus sur SPI

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

LIRE AUSSI

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page