EXPATRIES

Les footballeurs français d’origine haïtienne en Serie B : une lutte acharnée pour le maintien

Par Mythsouka Jean-Philippe

Dans la lutte acharnée pour le maintien en Serie B italienne, deux footballeurs français d’origine haïtienne, Christopher Attys et Mehdi Dorval, se retrouvent dans des situations contrastées avec leurs clubs respectifs.

Christopher Attys, évoluant pour Feralpisalo, a connu une désillusion lors de la 34e journée face à Como. Alors que son équipe a subi une défaite cinglante de 5-2, Attys est resté sur le banc tout au long du match. Cette situation n’a pas aidé Feralpisalo, qui se trouve actuellement à la 19e place du classement, juste au-dessus de la zone de relégation directe, avec 31 points. Avec seulement quatre journées restantes, Attys et son équipe sont confrontés à une bataille difficile pour éviter la descente en troisième division.

D’un autre côté, Mehdi Dorval, qui porte les couleurs du SSC Bari, a joué un rôle actif lors du match contre Pisa SC. Dorval a disputé l’intégralité de la rencontre, contribuant ainsi aux efforts de son équipe pour obtenir un match nul 1-1. Malgré ce résultat, le SSC Bari se trouve toujours dans une position précaire, classé 16e avec 36 points. Toutefois, cette performance montre la détermination de Dorval à aider son équipe à se maintenir en Série B.

Alors que la saison approche de sa fin, la pression monte pour ces deux footballeurs et leurs clubs respectifs. Avec seulement quelques matchs restants, chaque point gagné ou perdu pourrait faire la différence entre le maintien et la relégation. Les 18e, 19e et 20e de Serie B seront directement relégués en troisième division, tandis que les 16e et 17e disputeront des barrages de maintien à la fin de la saison. Attys et Dorval devront puiser dans leurs ressources pour aider leurs équipes à atteindre leurs objectifs et assurer leur survie dans cette compétition exigeante.


En savoir plus sur Sport Passion Info

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

LIRE AUSSI

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page