Analyse

Rétrospective foot 2023: Une année historique pour le football féminin et des sportifs haïtiens

Par Merlyne Pierre Louis

L’année sportive 2023 a été une année riche en activités footballistique au niveau international (étant donné qu’il y a plusieurs années que les activités nationales cessent dans le pays à cause des problèmes sociaux, économique et politique), avec la première participation de l’équipe féminine senior d’Haïti à une phase finale de coupe du monde, de l’autre côté la relégation de la sélection masculine senior en ligue B, Violette AC en dépit de l’arrêt du championnat national a fait le show dans la caraïbe, Danley Jean-Jacques et Frantzdy Pierrot qui brillent de mille feux sur le vieux continent ou encore Dumornay qui montre à tout le monde qu’elle est une perle rare du foot mondial. Retour sur douze mois intenses avec Merlyne Pierre Louis via Sport Passion Info.

Coupe du monde féminine senior : Une première qui tourne à la catastrophe pour Haïti

En dépit d’une pléiade joueuses à talent, la sélection féminine d’Haïti n’a pas brillé en Océanie et se fait sortir dès le premier tour après trois défaites en autant de match sans inscrire le moindre but. Si dans l’ensemble c’était une catastrophe pour les Grenadières qui participent pour la première fois à une phase finale de coupe du monde au niveau senior, les fans du ballon rond à travers le monde ont eu la possibilité de découvrir
de football a participé à sa toute première phase finale d’une coupe du monde en disposant du Sénégal (4-0) puis le Chili (2-1) en Tournoi de barrage inter-continentale . Les Grenadières ont quitté la compétition par la petite porte sans marquer le moindre but avec une défaite d’entrée (1-0) contre l’Angleterre, puis (1-0) face la RP Chine et enfin une autre (2-0) contre le Danemark. Donc la bande de Nerilia Mondesir qui était la plus jeune sélection de cette Coupe du monde, avec 22,2 ans de moyenne d’âge, a fait jouer Haiti,son deuxième mondial chez les seniors après celui de 1974 chez les hommes.
La démission de Nicolas Délepine ?
Il est devenu sélectionneur des Grenadières sans même connaître le pays à part de l’aéroport International Toussaint Louverture où il a passé quelques heures avant de s’envoler pour la RD. Nicolas Délepine a été critiqué par tous les observateurs et les médias haïtiens jusqu’à sa démission à la tête des Grenadières. Ses choix et son sang-froid durant les rencontres alors que l’équipe joue très mal étaient les raisons de la colère de tous les Haïtiens. S’il était très critiqué durant son passage comme sélectionneur de l’équipe féminine d’Haïti, le coach français de 48 ans a de quoi de se vanter car il est le premier à emmener l’équipe senior à une phase finale de coupe du monde.

Concacaf Women Championship : L’USA refuse la FHF

Contre toute attente, l’Ambassade Américaine à Port au Prince a refusé la demande de visas de la Fédération Haïtienne de Football pour la sélection haïtienne féminine de football des moins 15 qui prive d’un coup les Championnes en titre de la Concacaf Women Championship..

Coupe du monde U17 : Haïti enquête une qualification !

Enquête d’une première qualification pour une phase finale d’une coupe du monde dans cette catégorie, les fillettes de Marc Ogé ont passé le premier tour sans trembler en disposant respectivement de la Barbade 12-0, puis du Cuba 6-0. À présent, il ne reste qu’une chose à faire atteindre les demi-finales mais avant elles doivent défier le Mexique, le Costa Rica et le Salvador en février 2024.

Ligue des nations féminines : Haïti brille mais la qualification de la Gold Cup ne s’assure pas

 

En réalisant une première participation de Ligue des Nations presque parfaite avec 5 victoires et 1 défaite en six matches pour 26 buts inscrits contre 2 buts encaissés. Les Grenadières ont terminé deuxième dans le groupe B avec 9 points tout comme le Costa Rica mais qui possède une meilleure différence, doivent passer par les barrages pour disputer la première édition de la Gold Cup féminine. Cependant, même en ratant leur qualification directe pour la Gold Cup, deux des Grenadières dont Nérilia et Durmonay ont saboté la compétition en terminant meilleure passeuse (8) puis meilleure buteuse (6). Et Malgré ces stats hallucinant, les Grenadières vont devoir battre le Porto Rico le 17 février pour rallier sa participation à la première édition de la Gold Cup qui se tiendra aux états unis du 20 février au 10 mars 2024.


En savoir plus sur SPI

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

LIRE AUSSI

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page