Analyse

Haïti : Et si l’an 2024, nous partons avec une sélection renforcée avec des joueurs formés en Europe ?

Par James Bake

Jean Ricner Bellegarde : aspire à porter le maillot des Grenadiers et pose des conditions de standardisation sine qua non.

Alors que la sélection nationale haïtienne, les Grenadiers, se prépare pour une série de matches pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2026 en juin prochain, l’attention se tourne vers les joueurs évoluant au plus haut niveau qui aspirent à porter le maillot national. Parmi eux se trouve Jean Ricner Bellegarde, 25 ans, un talentueux joueur évoluant au Wolves en Premier League en Angleterre, qui désire ardemment honorer sa première sélection avec les Grenadiers. Cependant, son engagement dépend de conditions de standardisation telles que la planification des voyages et la gestion logistique de l’équipe, des aspects essentiels pour rivaliser au plus haut niveau.

La fédération haïtienne de football doit reconnaître l’importance de mettre en place des normes élevées pour assurer le succès de l’équipe nationale. Des voyages standardisés et une gestion logistique efficace sont des éléments clés pour garantir que les joueurs puissent se concentrer pleinement sur leur performance sur le terrain, sans être perturbés par des problèmes organisationnels.

Dans cette optique, des joueurs haïtiens évoluant dans des championnats européens tels que Jean-Kevin Augustin, 26 ans (Basel, première division du championnat de Suisse), Lenny Joseph, 23 ans (Grenoble, Ligue 2 France). Ruben Providence, 22 ans (TSV Hartberg, Bundesliga) et Wilson Isidor, 23 ans (Zénith, Premier League Russie) pourraient apporter une contribution précieuse à la sélection nationale haïtienne. Leur présence renforcerait l’équipe et augmenterait ses chances de succès pour les qualifications à la Coupe du monde 2026.

Après le match avec la Guyane, si tout se déroule comme prévu, ces joueurs pourraient être appelés à renforcer la sélection nationale. Leur expérience et leur talent, acquis dans des championnats compétitifs en Europe, seraient un atout majeur pour les Grenadiers.

Une bonne réussite du rassemblement, Haïti vs Guyane, pourrait être un élément déclencheur pour la fédération haïtienne de football. Cela pourrait leur montrer l’importance d’investir dans des normes de standardisation pour l’équipe nationale, afin de maximiser son potentiel et d’attirer de nouveaux joueurs d’origine haïtienne évoluant au plus haut niveau du football international. Les dirigeants de la Fédération doivent saisir cette opportunité pour mettre en œuvre des changements positifs qui bénéficieront à l’ensemble du football haïtien.


En savoir plus sur Sport Passion Info

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

LIRE AUSSI

Un commentaire

  1. Sincerement……….J’aime votre analyse et vos raisonnements, tout ce que j’aurais pu dire. Tres bien, il faut continuer sur cette lancee pour le bien-etre du football haitien.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page