NATIONALES

Coupe du Monde 2026: Le comité de normalisation d’Haïti est-il conscient de la situation de l’équipe nationale ?

 

Éliminatoires de la coupe du Monde masculine 2026 débutera dans la zone Concacaf le 18 Mars 2024. Haïti ne connaît pas encore ses premiers adversaires. Mais quelle est l’ambition du comité de normalisation ?

Lundi 20 Novembre 2023, nous sommes à 118 jours (4 mois environ) du début des éliminatoires de la coupe du Monde 2026 dans la zone Concacaf, Haïti ne connaît pas son entraîneur, le comité de normalisation n’a jamais sorti de son silence cimetière pour présenter son projet pour l’équipe nationale. Est-ce que le comité normalisation de la FHF conscient de la situation actuelle de l’équipe haïtienne ? Les dirigeants, sont-ils en mesures de redresser la situation ? Est-ce-qu’Haïti peut réussir la campagne 2026?

Une sélection haïtienne totalement désorganisée depuis deux ans doit s’engager dans les éliminatoires de la coupe du Monde 2026 qui débutera en Mars 2024. Après le passage catastrophique de Gabriel Calderon, un mois après, Haïti ne connaît pas encore son nouveau sélectionneur, la sélection haïtienne ne dispute pas de match amical pour cette trêve internationale. Sur ce point, on constate le mécontentement de la majorité des fans qui considère les membre du comité comme des insouciants.

Pour réussir la campagne de 2026, il est obligatoire que la FHF dote la sélection haïtienne d’un entraîneur de haut niveau avec des expériences professionnelles acquises afin de rétablir l’ordre et la discipline dans le vestiaire et pour enfin, redonner la joie aux fans haïtiens. Il est tant pour que la FHF met un terme à sa politique d’entraîneurs inexpérimentés parachevant ainsi leur CV en Haïti. Pour prendre ses décisions, Haïti devrait avoir un directeur technique qui a le niveau de la tâche comme entraîneur professionnel. L’actuel DTN national est-il en mesure d’étudier normalement les différents CV afin de faire le meilleur choix pour le pays? Haïti est entrain de souffrir avec ses dirigeants qui ne manifestent aucune volonté de changer les données.

Pour redonner une autre image à l’équipe nationale il est obligatoire qu’on pense aux joueurs qui sont en baisse avec leur club dans des Ligue qui ne font pas l’unanimité. Il est temps de lancer une nouvelle génération avec un nouveau bon entraîneur. Pour celà il faut repenser la politique binational de la FHF dont le recensement des joueurs doit être effectué normalement. Les dirigeants de la FHF, connaissent-ils nombre de joueurs binationaux qui éparpillent à travers le monde pouvant représenter fièrement l’équipe nationale ?

Comme tous les pays du monde, la sélection haïtienne doit constituer des meilleurs talents d’origine haïtienne pouvant et souhaitant représenter le pays. Dans ce cas, il est quasiment obligatoire que la FHF nomme le nouveau sélectionneur des Grenadiers afin qu’il ait le temps de bâtir un nouveau projet sportif et évaluer tous les meilleurs joueurs haïtiens à grand potentiel soit en Amérique ou en Europe. Il faut que la FHF bouge de sa zone de confort pour enfin penser aux résultats.

Il est important qu’un ensemble de dirigeants travaille pour leur pays afin de quitter une image comme archives, en place de profiter des privilèges que les postes offrent aux fonctionnaires.


En savoir plus sur Sport Passion Info

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

LIRE AUSSI

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page