Sélection féminine A

Foot-Féminin : Porto-rico, une équipe qu’Haïti ne doit pas sous-estimer !

 

La sélection haïtienne féminine affrontera le Porto-rico le 17 Février prochain en match barrage de la Gold Cup. Haïti a pas mal d’absence dans son rang comme Jennyfer Limage, Claire Constant, Tabita Joseph et jusqu’à date on croise les petits doigt pour Melchie Daelle Dumornay. Porto-rico une sélection qu’on ne doit pas sous-estimer.

La majorité des joueuses professionnelles de la sélection Portoricaine évoluent dans la Ligue féminine mexicaine et le championnat féminin américain.

Skylynn Rodriguez, Cruz azul , Liga MX Feminil
Christina Torres ,Mazaltán, Liga MX Feminil
Jillienne Aguilera , Chicago red stars, NWSL
Nickolette Driesse, ancienne joueuse Orlando Pride NWSL, Sky Blue ancien nom de Gotham NWSL.
Amber Di Orio, Pumasmxfeminil, Liga MX feminil
Sydney Martinez, Bodo Norvège.
Juelle Love, Club Santos laguna ,Liga Mx feminil.

Elles sont toutes des joueuses professionnelles qui ont la potentialité. La sélection féminine Portoricaine connaîssait des bons moments pendant l’année 2023 qui leur met en confiance. La Base de la sélection Portoricaine est constituée de plusieurs joueuses nées Aux États-Unis de parents portoricains, avec ces joueuses, elles ajoutent la qualité et la potentialité de cette équipe qu’on doit gagner le 17 Février prochain pour valider un billet pour la première édition de la Gold Cup féminine.

La presse Portoricaine parle de plusieurs joueuses suivies par la fédération portoricaine, parmi elles, Miranda Dumornay (16 ans) qui est née de parents haïtien et portoricaine mais qui manifeste la volonté de jouer pour Haïti. Elle fait partie des présélectionnées de l’équipe nationale u17. Peut-être ils n’ont pas vu cette information.

Pour d’autres, ils pensent à plusieurs joueuses américaines d’origine Portoricaine qui pourraient venir en renfort selon les informations de la capitaine dans une entrevue accordée à un journal du pays. C’est le cas de Caitlin Cosme qui joue à Orlando Pride, c’est une équipe qu’on ne doit pas sous-estimer.

Nous souhaitons que le comité de normalisation fera tout afin de mettre la chance au côté d’Haïti.


En savoir plus sur SPI

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

LIRE AUSSI

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page