Distinctions

Bilan SPI 2023: Gabriel Calderon Pellegrino, Déception de l’année pour Haïti

Par Mythsouka Jean-Philippe

Dans le théâtre parfois burlesque du football haïtien, une figure émerge avec éclat comme la déception individuelle de l’année : Gabriel Calderon Pellegrino. Successeur autoproclamé de Jean-Jacques Pierre en tant que sélectionneur des Grenadiers, Calderon a rapidement captivé l’audience avec ses choix tactiques dignes d’un script hollywoodien.

Se faisant remarquer dès le départ, Calderon a enchanté les médias avec sa fameuse déclaration : « Jean-Jacques Pierre n’a pas les capacités requises pour être un sélectionneur. » Une affirmation audacieuse, proclamée tel un oracle footballistique, mais les résultats ont prouvé que la modestie aurait pu être une option plus sage.

Avec un palmarès qui ressemble étrangement à un compte rendu de tournoi amical entre amis, Calderon a réussi l’exploit de réaliser 4 nuls, 2 victoires, et 3 défaites. Un bilan qui ferait pâlir même les équipes de quartier les moins entraînées. Mais pourquoi s’arrêter là quand on peut viser les étoiles de la médiocrité ?

La Gold Cup 2023 a été le théâtre du chef-d’œuvre de Calderon, où son équipe a réussi l’exploit d’être éliminée dès les phases de groupes. Un accomplissement rare, souvent réservé aux équipes qui cherchent désespérément à éviter les quarts de finale.

Mais Calderon ne s’est pas contenté de cela. Non seulement il a fait descendre la sélection haïtienne en Ligue B, mais il a également eu l’audace de ne pas qualifier l’équipe pour la Copa America 2024. Un exploit qui défie les lois de l’ambition sportive.

Ainsi, Gabriel Calderon Pellegrino entre dans l’histoire du football haïtien, non pas en tant que stratège victorieux, mais en tant qu’architecte ingénieux de la déception. Son héritage, tissé de déclarations présomptueuses et de résultats décevants, restera gravé dans les annales du football haïtien comme une leçon magistrale sur l’importance de l’humilité et du réalisme sur le terrain. Bravo, Calderon, pour avoir transformé l’année en une comédie footballistique dont on se souviendra pendant des années.


En savoir plus sur SPI

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

LIRE AUSSI

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page