INTERNATIONAL

Amical : le Maroc victorieux pour sa première avec Brahim Diaz

 

Par Jean Lootcheby Chlysto

Pour sa première sortie depuis l’échec de la CAN 2023, le Maroc a assuré le strict minimum. Avec ses nouveaux Eliesse Ben Seghir et Brahim Diaz, les Lions de l’Atlas se sont imposés 1-0 face à l’Angola au Grand Stade d’Agadir. Outrageusement dominés, les Palancas Negras ont fini par craquer juste avant le dernier quart d’heure sur un but contre son camp.

De retour à la maison après sa CAN décevante, le Maroc se devait de repartir du bon pied devant son public. Les Lions de l’Atlas démarraient ainsi pied au plancher avec une première alerte après seulement deux minutes de jeu. Azzedine Ounahi servait plein axe Ayoub El Kabi qui voyait le gardien Neblu sortir de justesse dans ses pieds. Le ballon ne profitait pas à Brahim Diaz, titularisé sur l’aile gauche pour sa première, et qui se trouvait en embuscade (3e). Dix minutes plus tard, les Angolais répliquaient par un centre de la droite repris de la tête par Mabululu, lequel voyait le cuir passer à côté du poteau gauche de Yassine Bounou (13e). S’ensuivait une succession de situations marocaines. Eliesse Ben Seghir, qui fêtait également sa première cape, mystifiait la défense à gauche et trouvait Achraf Hakimi dans la surface pour une remise en pivot pour Diaz. Ce dernier voyait ensuite sa frappe contrée par les Palancas Negras (16e). Quatre minutes plus tard, Ben Seghir encore lui éliminait son vis-à-vis à gauche puis centrait au second poteau pour El Kabi quelque peu gêné par Hakim Ziyech (30e). Ce dernier trouvait lui sur coup franc Nayef Aguerd qui plaçait sa tête derrière le petit filet (31e)

Archidominés, les Palancas Negras croyaient obtenir un penalty contre le cours du jeu, mais l’arbitre ne bronchait pas malgré une faute litigieuse dans la surface marocaine (34e). Les Lions de l’Atlas maintenaient la pression avec le duo Diaz-Ben Seghir. Le premier trouvant le second pour une frappe enroulée aux abords de la surface, captée par Neblu (38e). Malgré les nombreuses situations, les Marocains peinaient à se créer de grosses occasions. Il fallait attendre la 40e minute pour voir le premier vrai frisson dans la défense angolaise. Celui-ci portait le sceau de Ziyech. À la conclusion d’une belle séquence à gauche, l’ailier de Galatasaray brossait un centre au second poteau pour El Kabi, trop en retard pour reprendre dans le but vide. Peu après une tête hors cadre de Mabululu (42e), l’ancien de Chelsea était à l’origine d’une nouvelle occasion dangereuse sur un coup franc repoussé difficilement par Neblu (45e)

L’Angola craque, l’ovation du Maroc pour Diaz

Au retour de la pause, Diaz était tout proche de concrétiser la domination des siens, mais sa judicieuse tentative de lob était stoppée par Neblu sorti aux abords de la surface (53e). Il n’en était pas loin non plus six minutes plus tard lorsque son coup franc des 20 mètres flirtait avec la transversale (59e). Finalement la délivrance intervenait pour les Lions peu avant le dernier quart d’heure. Le défenseur David Carmo déviait dans ses propres buts un centre de Yahia Attiat-Allah devant le rentrant Soufiane Rahimi en position de conclure au premier poteau (1-0, 72e). Celui-ci déclenchait en fin de match une frappe terminant juste au-dessus du filet (81e)

Le Maroc avait assuré l’essentiel. Walid Regragui en profitait pour remplacer Ben Seghir et Diaz, sorti en l’occurrence sous ovation du public marocain. Les Lions de l’Atlas affronteront mardi la Mauritanie pour leur dernier match de la trêve, toujours au Grand Stade d’Agadir. Les Angolais défieront eux les Comores à Marrakech


En savoir plus sur Sport Passion Info

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

LIRE AUSSI

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page