Sélection A

Statistiques générales des confrontations entre le Mexique et Haïti

Par Mythsouka Jean-Philippe

Pour la deuxième sortie de l’équipe nationale haïtienne de football à la Gold Cup 2023, les Grenadiers se retrouveront face aux Aztèques, l’une des plus grandes équipes de la zone. Après la défaite pleurante de 2019, les hommes de Gabriel Calderon Pellegrino vont chercher la revanche quatre ans plus tard et semer la joie au sein du public haïtien. Voici les statistiques des confrontations entre le Mexique et Haïti.

Le premier affrontement entre le Mexique et Haïti a eu lieu à Mexico le 19 juillet 1953, aux Éliminatoires de la Coupe du monde de 1954. C’était le jour où les bleus et rouges ont dû connaître l’une de leur plus lourde défaite en s’inclinant 8 buts à zéro avec une performance de haut niveau de Thomas Balcazar , grand-père de Javier Hernandez Balcazar dit Chicharito. Cinq mois plus tard, le match retour fut disputé au Stade Paul Eugène Magloire et les mexicains ont eu encore raison en battant les hommes de Paul Baron 4 buts à zéro.

Les statistiques générales entre le Mexique et Haïti se répartissent ainsi.

13 matchs joués (3 en amical)
1 victoire (en amical)
4 nuls (2 en amical)
8 défaites
6 buts marqués
29 but encaissés

Notre unique victoire contre la sélection mexicaine remonte au 21 avril 1971 à Port-au-Prince au Stade Sylvio Cator sous le score de trois buts à un avec notamment un doublé de l’emblématique attaquant du Don Bosco Emmanuel Sanon. Les quatre matchs nuls ont eu lieu respectivement le 14 mars 1962 (1-1 / Port-au-Prince) , le 18 avril 1971 (1-1 / Port-au-Prince), le 21 novembre 1971 (0-0 / Port of Spain) et le 11 novembre 1981 (1-1 / Tegucigalpa ). Le dernier buteur haïtien contre le Mexique est l’ancien joueur du Racing Club Haïtien Daniel Cadet Goebbels dit Ti Nazaire. Durant les deux dernières rencontres, le Mexique avait battu les Grenadiers 4 buts à zéro en 2009 dans les quarts de finales de la Gold Cup et 1-0 après les prolongations en demi-finales.

Pour le prochain affrontement, Gabriel Calderon aura à guider les Grenadiers pour la revanche de 2019 et briser la malédiction des sélectionneurs étrangers qui n’ont jamais battu le Mexique en dirigeant l’équipe nationale puisque ses prédécesseurs tels que : Paul Baron (français 1953 ), Sepp Piontek (Allemand 1977), Jairo Rios (colombien 2009) et Marc Collat (français 2019) n’ont pas pu faire la différence.

LIRE AUSSI

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page