Interviews

Interview : Melchie Daëlle Dumornay considéré comme la star d’Haïti et de l’Olympique Lyonnais 

 

Par: Peterson Pierre-Louis

“Melchie, c’est Zinédine Zidane ou Kylian Mbappé de la sélection d’Haïti” _tel a été la phrase célèbre de l’ancien sélectionneur national Féminin, Nicolas Delepine lors d’une entrevue accordé à RMC Sport avant la grande finale de la Ligue des champions Féminine prévue pour ce samedi 25 mai 2024 à Bilbao._

Corventina est devenue une pierre angulaire au sein de l’équipe lyonnaise mais aussi un élément incontournable et indispensable au sein de la sélection nationale féminine d’Haïti. Le très réputé quotidien français,RMC, a mis à nue le parcours inouï de la talentueuse joueuse Haïtienne. Des révélations de Melchie, en passant par les déclarations de son ancienne entraîneure, Amandine Miquel à Reims et de son ancien sélectionneur, Delepine.

La grenadière a toujours avoué son début controversé mais aussi ludique au milieu des garçons en terre Mirebalaisienne:
_“Jouer pieds nus m’a permis d’avoir cette maîtrise du ballon et de savoir parfaitement utiliser toutes les surfaces de mon pied”, racontait la joueuse auprès de 20 minutes._

_“La vitesse de jeu et les contacts n’étaient pas les mêmes que si j’avais débuté uniquement contre des filles. Ça m’a permis d’aiguiser ma qualité technique et mon explosivité. Ça m’a poussée à jouer simple, à être intelligente pour éviter les obstacles et les contacts, à élargir mon champ de vision et mes déplacements.”_ a-t-elle martelé sans bavure.

Côtoyée par de nombreux entraineurs dans sa jeune carrière de footballeuse, Melchie a toujours été choyé par eux. Que ce soit en Haïti au Camp nou, au Stade de Reims ou en Sélection nationale. De par sa polyvalence et son intelligence de jeu; Corventina (surnom hérité de son frère Corvington) est un pion essentiel dont rêve tous les entraineurs du foot féminin.

Les Impressions d’Amandine Miquel sur Melchie
_“Elle était clairement au-dessus de tout le monde, y compris des Allemandes. Elle était facile, alors qu’elle n’avait que 15 ans”_, se souvient Amandine Miquel, sa future entraîneure à Reims, présente à Vannes ce jour-là.

_“Il a fallu attendre qu’elle se fasse vacciner contre le Covid-19 pour voyager »_, rembobine son ancienne entraîneure.

”Elle s’est rapidement intégrée sur et en dehors du terrain.” a lâché l’entraîneure de Stade Reims.

En deux saisons, Dumornay a changé de dimension (23 buts en 39 matchs de D1), bien aidée par sa compatriote Kethna Louis à ses débuts.* Des statistiques extraordinaires ajouté à son trophée de D1 Arkema récemment remporté contre le PSG (2-1). La perle rare d’Haïti était passeuse décisive lors de cette rencontre.

Delepine considère et compare Dumornay à Zinedine Zidane ou Kylian Mbappé

_“Melchie, c’est Zinédine Zidane ou Kylian Mbappé de la sélection d’Haïti”_ a-t-elle avoué sans relâche.

Sur son positionnement Nicolas Delepine a répondu ainsi
_“Pour moi, son meilleur poste est derrière l’attaquante parce que ça lui offre la liberté de revenir chercher les ballons si le match le demande”, avoue Nicolas Delepine. “Ça lui permet aussi d’avoir quelqu’un en point d’appui pour aller finir les actions parce que quand on est toute seule en pointe dans les matchs internationaux, c’est souvent difficile. Les défenses sont aguerries et ont une culture tactique assez forte. Elle a une capacité de finition extraordinaire.”_

_“Quand on fait un mix des deux, ça fait une joueuse qui est atypique par ses prises de balles et son explosivité sur les premiers mètres et qui fait beaucoup de différences. Puisque c’est elle qui, notamment pour l’équipe d’Haïti, a toujours fait les différences dans les grands matchs.”_

Melchie aime chambrer et c’est quelqu’un qui anime également Les vestiaires
“C’est quand même quelqu’un qui va souvent faire des blagues, rigoler, chambrer, lancer des petits défis avec le staff, avec tout le monde. C’est quelqu’un qui est très facile à vivre”, complète Nicolas Delepine.

_Si l’OL continue de briller, je pense qu’elle va s’en rapprocher très prochainement, peut-être en dehors des années Coupe du monde, parce qu’avec Haïti, c’est parfois dur de briller. L’année où elle arrive à briller dans tous les domaines, je pense qu’elle ne sera pas loin.” Pour Amandine Miquel, Melchie Dumornay “sera une joueuse monstrueuse” dans un futur plus que proche. Grandir avec une lauréate du Ballon d’or (Ada Hegerberg) et un collectif rempli d’internationales, ça ne peut être que bénéfique pour collectionner les étoiles._

_ »Il va se passer quelque chose d’exceptionnel samedi”, avance son ancienne coach à Reims. “Je vois bien un triplé de Melchie, une victoire 3-2 de l’OL et le trophée de joueuse du match en prime.”_

Un scénario qui plairait sans doute beaucoup aux Lyonnaises et à la principale intéressée. Le peuple haïtien se nourrit de l’espoir de la voir un jour remporter le ballon d’or. Un autre titre majeur sur la route de la superstar haïtienne, en cas de victoire dans cette finale de Ligue des champions Féminine.

LIRE AUSSI

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page