ACTUALITES

Affaire abus sexuels : Yves JeanBart perd son procès judiciaire face à Romain Molina

 

_Romain Molina est le principal révélateur fracassant des cas d’abus sexuels au centre FIFA Goal, à travers un article dénonciateur du 30 Avril 2020 publié par le journal Anglais, The Guardian. Attaqué pour diffamation par l’ancien président de la FHF en 2023, Romain Molina a finalement eu le gain de cause en appel._

Une défaite pour Yves JeanBart face à Romain Molina dans le cadre de ce dossier dont le journaliste français était le principal patron. Les choses ont pris de nouvelles orientations en 2023 après que le tribunal du sport contre toute attente a décidé de blanchi l’ancien président de toutes accusations de la FIFA puisque l’institution suprême du football avait décidé de mettre à l’écart l’ancien président. Donc il est banni à vie dans le football selon la FIFA.

Yves JeanBart a attaqué Romain Molina pour diffamation mais au final, Dadou est sorti perdant dans sa bataille juridique. C’est le concerné qui a partagé l’information sur ses plateformes à travers les réseaux sociaux. La défaite du droit est provisoire.

« VICTOIRE et relaxe totale dans le procès en appel intenté par Yves ‘Dadou’ Jean-Bart, l’ancien président de la Fédération haïtienne , pour diffamation ! »

La cour d’appel de Paris a estimé que je disposais « d’une base factuelle sérieuse » et que mes révélations s’inscrivaient dans le cadre d’un débat d’intérêt général « dès lors qu’ils touchent à l’existence de faits de nature criminelle commis sur de jeunes gens en formation aux fins d’accéder à l’excellence dans un domaine sportif, le football, intéressant un public très large et autour duquel gravitent des personnalités mondialement connues ».

« Un énorme merci à mon avocat, Me. Mokhtar Abdennouri pour son dévouement et son incroyable travail dans cette affaire si importante. »

« L’arrêt de la Cour revêt une importance toute particulière, aussi bien pour le travail d’investigation journalistique réalisé pour sortir cette affaire d’une extrême gravité, que pour les victimes des agissements de Dadou et des autres cadres de la Fédération haïtienne dont l’existence et la parole ont enfin été reconnues par la justice française, que Dadou a pourtant tenté d’instrumentaliser. » a-t-il lâché après cette victoire.

LIRE AUSSI

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page